“Et si on parlait politique d’égalité pour les hommes?”

Conférence de presse: ICMEO – 3rd International Conference on Men and Equal Opportunities

En date du 17 et 18 octobre 2016, le ministère de l’Egalité des chances organise la 3e Conférence Internationale sur les Hommes et l’Egalité des chances (ICMEO) à la Maison du Savoir à Esch/Belval.

Cette conférence rassemble avec le soutien du ministère fédéral allemand de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse, des ministres, des secrétaires d’Etat et des experts issus de 23 pays pour discuter dans le cadre de deux table-rondes, six ateliers de travail et cinq présentations (« Key Notes » et études comparatives) du sujet « Who cares ? Who shares ? Men as actors and beneficiaries in Gender Equality Policies ».

Lydia Mutsch, ministre de l’Egalité des chances a d’abord posé la question inhabituelle « Et si on parlait des politiques d’égalité pour les hommes ? » pour mettre en évidence qu’il n’est toujours pas évident de parler de ce sujet dans une perspective masculine. S’il est vrai qu’il existe encore beaucoup de discriminations structurelles du côté des femmes et des filles dans notre société, il n’est pas moins vrai que « les hommes et les garçons doivent être également entendus et inclus dans une politique qui est dédiée à l’égalité des chances entre femmes ET hommes. » 

« Alors que les sujets des deux premières conférences à Berlin (2012) et Vienne (2014) étaient de nature plus générale, la conférence luxembourgeoise essaie d’approfondir la question du rôle des hommes dans la politique d’égalité. Nous voulons renouer avec les priorités de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne en 2015 en matière d’égalité » a expliqué la ministre, en citant les conclusions du Conseil informel des ministres EPSCO de juillet 2015 qui avaient entre autres retenu que « les objectifs de l’Union européenne en matière de prospérité, de croissance économique et de cohésion sociale sont intimement liés à la question de l’égalité entre femmes et hommes et à la façon dont nous comprenons aujourd’hui nos politiques d’égalité. Dans ce contexte, il importe de ne pas considérer les femmes comme les seuls sujets de politique d’égalité, mais de mettre également un accent sur les hommes. »

La ministre a en outre expliqué que le concept de « Caring Masculinities » englobe un vaste champ d’activités allant de la garde des enfants par les pères à la prise en charge des hommes par eux-mêmes en passant par la participation aux tâches ménagères, l’engagement professionnel des hommes dans les métiers de services à la personne, les soins aux parents malades ou l’engagement bénévole des hommes dans la commune, le quartier et les associations… Pour cette raison, elle a insisté sur le fait que « le sujet de la conférence n’a donc pas pour seul objet la politique d’égalité des genres. Il porte aussi sur les politiques du marché du travail, de la protection sociale, de la santé et de l’éducation

Lydia Mutsch a expliqué que la conférence proposera six ateliers de travail (« Workshops ») qui seront dirigés par des experts nationaux et internationaux autour des thèmes suivants :

  • l’éducation des enfants par les pères et grands-pères ; 
  • la prise en charge des personnes âgées au sein de la famille par les hommes ; 
  • les hommes dans les professions « Care » (dans les domaine social, socio-éducatif, pédagogique et de la Santé) ;
  • l’engagement des hommes dans le bénévolat ;
  • la santé et la prévention médicale chez les hommes ;
  • les hommes et les tâches ménagères.

Le site Internet du ministère de l’Egalité des chances comporte toutes les informations autour de la conférence, y compris une note de travail sur le sujet de « Caring Masculinities » et une brochure détaillée avec le programme. Le site offre également un formulaire d’inscription en ligne pour toute personne intéressée et un formulaire d’inscription pour la presse (« Press accreditation ») :

  • Mis à jour le 10-10-2016